top of page

Building bridges in Brugge: the experience of host families at the College

by Madeleine Chauvard



Lundi 3 février 2020 pour la première fois depuis la création du projet de Host family, familles et étudiants étaient réunis dans la magnifique mairie de Bruges. Cette soirée avait pour but de remercier les généreux habitants de Bruges et de célébrer ce projet qui existe au Collège depuis dix ans. Créé en 2009, le projet de Host family vise à mettre en relation des étudiants du Collège avec des familles brugeoises. Bertil van Outryve d'Ydewalle, très engagé dans l'organisation du projet, rappelait dans son discours, prononcé lundi soir, que le projet de Host family est triplement gagnant : pour les brugeois qui découvrent des jeunes venant de pays différents, pour les étudiants qui peuvent avoir un contact avec des vrais bruggelin et mieux connaître la ville dans laquelle ils vivent pendant un an et finalement pour les enfants de ces familles qui profitent de ces échanges culturels.


Les échanges sont donc au cœur de ce projet où les familles peuvent faire visiter Bruges et sa région, cuisiner, ou bien conseiller et faire découvrir de nouvelles adresses. Comme me l'avait rapporté ma Host family, il n'y a pas de guide pour savoir comment remplir ce rôle ; qu'elles soient toutes rassurées, les témoignages prononcés lors de la réception tant par les étudiants que par les familles louaient la richesse des échanges et des rencontres créés au fil des ans. Certaines familles et étudiants restent en contact durant des années et dans certains cas, les étudiants deviennent à leur tour guide de leur ville d'origine.



Grâce à ce projet, Bruges, dont le nom vient de « brug » (« pont » en flamand) prend tout son sens car ce sont des ponts qui se créent entre différentes générations, cultures et habitudes. Un des mots d'ordre de la soirée était de réfléchir à des moyens pour convaincre plus de familles brugeoises d'entrer dans le projet. Actuellement, cinquante « familles » aux profils variés (couples de retraités, couples avec enfants plus ou moins grands, célibataires) accueillent une centaine d'élèves du Collège. Cependant, la demande est grandissante, et comme il a été répété à plusieurs reprises, l'opportunité d'échapper à la cantine et de savourer un bon repas y est en partie pour quelque chose !


Il ne fallait donc pas moins que de la Brugse Zot pour célébrer ce fabuleux projet qui permet de sortir de la bulle du Collège sans pour autant sortir de Bruges !

Comentarios


bottom of page